On joue le 1er janvier

Le 1er janvier de chaque année célèbre la fête du football américain universitaire. C’est une tradition qui perdure. Les meilleures équipes universitaires se rencontrent pour disputer des parties aux quatre coins du pays. Il s’agit pour l’ensemble des participants de conquérir des Bowl.

Ses rencontres sont très prisé du public américain, car le football universitaire malgré la concurrence du monde professionnel continue a suscité la passion chez les fans, et ce malgré bien des scandales qui ont émaillé ses dernières années, le football universitaire.

Le style de jeu, un brin en l’emporte-pièce, un jeu loufoque où on ose des attitudes qui sont proscrites chez les professionnels déchainent les passions. Beaucoup d’amateurs de football US préfèrent le jeu universitaire à la NFL.

Depuis quatre ans, la puissante NCAA – National Collegiate Athletic Associations – s’est alignée sur le monde professionnel. Jadis, le titre national de meilleure équipe était attribué à la formation vainqueur d’un des plus prestigieux Bowl. Cette formule a souvent été dénoncée comme injuste par le monde du football universitaire. Il y a quatre ans, les responsables de la NCAA ont décidé de regrouper à travers deux finales de Bowl, les quatre meilleures équipes de la saison. Désormais, les deux vainqueurs disputent la finale de la NCAA.

Cette année, le Rose Bowl et le Sugar Bowl constituent le cadre des demi-finales. Le Rose Bowl est toujours précédé d’une grande parade. Chaque année, une personalité médiatique est choisi pour être le « rand Marshall  » des festivités.