Le jour de gloire de Ted Drake

Le froid paralyse Birmingham en ce jour du 14 décembre 1935. Dans son antre de Villa Park, Aston Villa réceptionne Arsenal pour une rencontre comptant pour le championnat d’Angleterre. Les soixante mille spectateurs attendent une confrontation engagée entre les deux formations tout en espérant une victoire de leurs favoris qui sont mal placés au classement. La rencontre débute. D’emblée, les londoniens mettent le pied sur le ballon, la suite est un long calvaire…

Face à un adversaire en plein doute, Ted Drake attaquant vedette des Gunners fait parler la poudre. Le score en fin de match est sans appel. Arsenal l’emporte sur la marque de sept buts à un. Sept buts que Ted Drake inscrit pour l’éternité, car son record tient toujours. Bien que légèrement blessé au genou, le manager général du club d’Arsenal George Allison prend le risque d’aligner son attaquant vedette. La première mi-temps s’achève et Drake a déjà scoré à quatre reprises. La deuxième mi-temps commence et Drake ajoute deux autres buts pour son équipe.

En toute fin de rencontre, Drake marque son septième but de la journée. Son but est refusé par le référée, le ballon n’ayant pas franchi la ligne de but. Drake proteste. L’arbitre fait remarquer à l’intéressé que six buts étaient amplement suffisants et que la gourmandise est un vilain défaut. C’est partie remise. Juste avant le coup de sifflet final, Drake inscrit tout de même son septième but en reprenant un centre de son coéquipier Cliff Bastin.

Ted Drake voit le jour en 1912 à Southampton. Enfant, il se passionne comme tous ses camarades pour la balle. Les vastes terrains vagues adjacents aux docks d’où partent les grands vaisseaux de la White Star, de la P&O et de la Cunard sont des endroits propices pour jouer au football. Adolescent, les choses deviennent plus sérieuses pour le jeune Ted. Il joue pour la formation de Winchester City tout en occupant un emploi dans une société gazière.

Sous la tunique de Winchester, il se met en évidence au point que ses qualités de buteur attirent l’œil de plusieurs scouts en missions pour les clubs de l’élite. Sa situation l’amène à intégrer les rangs des Saints à l’initiative de George Kay, manager général du club de Southampton. Ted ne reste pas longtemps dans son club de prédilection, Herbert Chapman le patron d’Arsenal qui vient de faire du club londonien le champion d’Angleterre, veut l’enrôler dans l’effectif des Gunners, car il voit dans ce joueur  massif altruiste et courageux, l’élément qu’il cherche pour occuper l’attaque des Gunners dans le futur, mais Ted Drake et son club refusent la transaction.

George Allison qui succède à Chapman décédé, revient à la charge la saison suivante. Drake qui vient d’inscrire une vingtaine de buts pour son équipe a confirmé sa valeur. Cette fois, les trois parties trouvent un accord ce qui permet à Southampton d’empocher la somme de 6 500£ de l’époque et d’équilibrer ses comptes. Ted Drake entreprend le cours voyage entre Southampton et Londres. Il joue les derniers matchs de la saison et profite de cette occasion pour se roder avec le collectif de sa nouvelle équipe. Le nouveau pensionnaire du stade d’Highbury, claque 42 buts pour un total de 41 rencontres disputées lors de sa première saison. Sa vitesse et son omniprésence dans les vingt-cinq derniers mètres pèsent sur les défenses adverses. Il score également lors des finales de la FA Cup et du Charity Shield.

La sélection nationale ne tarde pas à lui faire les yeux doux. Il débute en 1934 face à l’Italie dans ce match connu sous l’appellation de bataille d’Highbury. Il marque le troisième but de son équipe et celui de la victoire. Drake fait son lit du côté d’Highbury avant que le conflit avec l’Allemagne mette une fin prématurée à sa carrière de joueur. Après la guerre, il revient au football et se tourne vers le management, il s’engage avec Chelsea. Avec ce club, il décroche le titre de champion d’Angleterre en 1955 et pour l’occasion, il devient le premier joueur puis manager de l’histoire du football anglais a décroché le titre suprême.

Ted Drake abandonne ses fonctions dans les années soixante après un séjour à la barre du club de Fuhlam, il se retire du monde du football professionnel. Il disparaît en 1995.