Lamar Hunt 2/6

Émancipation…

Révélation

C’est durant les années trente qu’HL Hunt s’implique dans le domaine politique. Sa conduite l’amène à soutenir l’ex-gouverneur de Louisiane et sénateur Huey Long dont il devient un ami. Long est une sorte de socialo libertarien, il incarne les valeurs du Sud au sein du parti démocrate. En 1935, il se déclare candidat à la présidence devant quelques partisans. Déterminé, il est prêt à affronter Roosevelt président en exercice dans le cadre d’une primaire au sein du parti. Quelque temps après, Long est abattu à Bâton Rouge dans les couloirs du Capitole de l’État de Louisiane, dans des circonstances qui reste encore à ce jour, suspectes.

Ce n‘est plus un secret, Roosevelt et ses soutiens étaient habités par l’angoisse d’affronter le bravache et populaire Huey Long. Ce dernier n’aurait fait qu’une bouchée du brahmane, locataire de la maison blanche. Pour Hunt c’est une révélation. Ce que le Nord est prêt à faire pour conserver sa prédominance sur le Sud. Peu après, Roosevelt ira à la rencontre de ses nouveaux riches, séjournent sur une île au large de Corpus Christie acheter par Sid Richardson et Clint Murchison sr, oilmans de Dallas, le tout sous la bienveillance de Jesse H Jones, mais sans la présence d’HL Hunt.

Binôme

La famille Hunt fonctionne en binôme. Les aînées, Margaret et Hassie, puis Nelson et William, enfin, Caroline et Lamar. Durant les années quarante, Margaret et Hassie codirigent l’empire au côté de leur père. Hassie est encore bien plus doué que son père pour trouver les zones qui referment l’or noir et le gaz dans tout le sud du pays. Toutefois, un nouveau drame survient dans la famille. Après la perte de Lyda né en 1925 et morte un mois plus tard, Hassie tombe malade. Atteint de schizophrénie, il subit une lobotomie. L’opération se passe correctement. L’aîné des frères Hunt retrouve ses capacités, mais il souffre de trouble de la mémoire récurrent. Hassie diminué se retire de la marche des pétroles Hunt. Il reste  conseiller auprès de sa sœur concernant leurs affaires communes tout en restant le plus souvent muré dans ses maisons de Dallas et Colorado Springs.

Le retrait du duo Margaret-Hassie, propulse le binôme Nelson-William sur le devant de la scène. Lamar quant à lui poursuit son chemin. En 1955, la mort de Lyda épouse d’HL Hunt change les choses dans la famille. Peu de temps après, le patriarche se remarie. HL Hunt épouse en secondes noces sa secrétaire dont il a eu quatre enfants. Margaret et Hassie avaient appris l’existence de la double vie de leur père vers la fin des années trente. Après maintes disputes, les frères Hunt restent proches de leur père, néanmoins, ils s’émancipent et fondent leurs propres sociétés.

Bunker, William et leur père

Le créateur

En 1958, Lamar pense à sa propre émancipation. Il sonde les propriétaires des Chicago Cardinals dans le but de racheter la franchise pour la transférer à Dallas. La réponse des actionnaires est non ! Aucunement refroidie par cet échec, Hunt se met en relation avec les responsables de la NFL et dévoile son plan B qui est de créer une franchise d’expansion à Dallas. Une idée soutenue par son père qui est un passionné de football. Entre-temps, Lamar se marie avec Rosemary Carr, une ancienne camarade de classe qu’il a connue à l’université. Au même moment, un autre projet prend corps. Clint Murchison Jr, fils d’un des amis d’HL Hunt se lance dans le désir de monter une équipe à Dallas dans le but d’intégrer la NFL…

Escarmouches

Après bien des échanges avec les dirigeants de la NFL, Lamar Hunt décide d’arrêter les frais. Il comprend que le projet conçurent défendu par Clint Murchison jr et son bras droit Tex Schramm semble plus intéresser les gens de la NFL, bien que le très influent Preston Marshall, propriétaire des Washington Redskins s’oppose à ce qu’une franchise s’installe à Dallas. C’est oublié qu’une première tentative avait échoué huit ans auparavant. Après une conciliation entre Marshall et Murchison jr, le projet d’une équipe à Dallas est entériné. Les Dallas Cowboys intègrent la NFL.

Déçu, Lamar Hunt se tourne vers des connaissances et entreprend l’idée de créer une ligue concurrente à la NFL. C’est un acte irraisonné vu la position qu’occupe la NFL dans le monde du football professionnel et du sport américain à cette époque. En fait, Hunt ne peut étouffer son caractère de créateur et de frondeur que lui a inculqué son père.

Par le passé, deux ligues rivales à la NFL ont mordu la poussière. La première dans les années trente fait faillite assez rapidement. Au passage, la NFL récupère la franchise des Rams basée à Cleveland. La deuxième apparaît en 1946 et résiste durant quatre saisons. Malgré la faillite de cette ligue, trois franchises sont récupérées par la NFL. Les San Francisco 49ers, les Cleveland Browns et les Baltimore Colts. Ces derniers cessent leurs activités la saison suivante. Toutefois, les Baltimore Colts réapparaissent en NFL, trois ans plus tard.

Un ami et le reste…

Hunt persuade Bud Adams, un ami qui opère dans l’industrie pétrolière de l’accompagner dans ce qui est une aventure. Bud Adams fonde la franchise des Houston Oilers. La suite est plus dure. Hunt va de contact en contact, mais rien de concret. Après bien des refus, il finit par convaincre plusieurs investisseurs. Boston, New York, Denver, Oakland, Dallas, Houston, Buffalo et Los Angeles sont choisies pour accueillir les huit franchises. L’affaire fait grand bruit, néanmoins, les gens de la NFL abordent un large sourire face à cette initiative du jeune Hunt…

Les villes de Houston et San Diego sont sélectionnées pour abriter les finales de l’AFL.

Naissance de l’American Football League

La bataille de Dallas

Lamar Hunt, choisit le seul stade viable de la ville pour faire jouer son équipe, le Cotton Bowl. Tex Schramm fait de même pour les Cowboys. Ainsi commence la bataille de Dallas…

Rouge et blanc pour les Texans, bleu et blanc pour les Cowboys. Malgré des tensions entre les deux parties, un accord est trouvé pour que chaque équipe évolue à tour de rôle au Cotton Bowl. Chacun fourbit ses armes. Kermesses, parades dans les rues de Dallas, tout est bon pour attirer le public local. Texans ou Cowboys, il faut choisir !

Hunt à recruter un coach universitaire, Hank Stram dont il a fait la connaissance quand il était en poste à l’Université méthodiste de Dallas. Hunt et Stram ont une approche similaire du jeu. La première saison des rouges ne laisse rien entrevoir. Les Texans et les Cowboys affichent des assistances voisines bien qu’a l’avantage de la franchise NFL, mais encore éloignées du football universitaire. Les Houston Oilers remportent les deux premiers titres de l’AFL en disposant des Chargers qui passe de Los Angeles à San Diego…

Duo

Le bilan au bout de deux années est mitigé. Certains propriétaires de clubs se retirent et cèdent leurs participations à de nouveaux investisseurs. Hunt ne s’inquiète pas. Il travaille en coulisse à mieux vendre la ligue aux diffuseurs télé.

Hunt à la satisfaction de voir émerger à ses côtés Ralph Wilson, propriétaire des Buffalo Bills pour mener l’AFL vers les sommets. Hunt avait remarqué lors des négociations pour implanter une franchise à Buffalo que Wilson, qui voulait Miami, était un homme compliqué en affaire. Wilson monte aux créneaux et met en garde ses condisciples sur les dépenses inutiles, et appelle ses amis à mieux vendre leur équipe.