L’affaire Maurice Richard

Boston, le 13 mars 1955. Dans le cadre d’une rencontre de championnat en NHL, la formation des Boston Bruns réceptionne le Canadien de Montréal dans son antre du Boston Garden. Durant la rencontre, quelques heurts somme tout classique se produisent. Dans le monde du Hockey, on considère que ça fait partie du spectacle.

En cours de partie, Hal Laycoe joueur des Boston Bruins se frotte avec la vedette du Canadien, Maurice Richard, un des meilleurs joueurs de l’histoire de la NHL. Laycoe frappe Richard. Ce dernier tente de se défendre, mais le juge de ligne Cliff Thompson maîtrise Richard et Laycoe continue de lui assener des coups. Richard se retourne et cogne l’arbitre. Clarence Campbell, le tout puissant patron de la NHL dont la francophobie est connue de tous, entame une cabale contre Maurice Richard au point où la star du Canadien est suspendue.

Cette injustice provoque une émeute générale dans Montréal. Pour certains historiens, l’affaire Maurice Richard symbolise le début de la résistance des Québécois face à l’impérialisme anglo-saxon. D’autres spécialistes considèrent que les faits ont été exagérés…

 

PS

1/  Le document est amputé d’une séquence qui parle du refus des hockeyeurs québécois de combattre sur le front durant la Deuxième Guerre mondiale, ce qui est faux, puisque la plupart des joueurs ont été appelés sous les drapeaux et ont servi dans différents corps de l’armée canadienne.

2/  le document ne précise pas que les quatre franchises US de la NHL à cette époque, les Boston Bruins, les New York Rangers, les Detroit Red Wings et les Chicago Black Hawks étaient noyautés par une famille d’investisseur. Les Norris. Cette famille tenait Clarence Campbell dans ses mains.

 

Maurice « Rocket » Richard, le film