Graham McNamee, the voice

©baseball in color

New York, mercredi 10 octobre 1923, il y a foule au Yankee Stadium, c’est le début des World séries qui met aux prises les Yankees au Giants, une finale 100% new-yorkaise. Les Yankees ont remporté l’American League avec un total de 98 victoires, ils ont largement devancé les Detroit Tigers, quant au Giants, ils sont sorti vainqueur de la National League avec une fiche de 95 victoires ne finissant devant les Cincinnati Reds avec quatre victoires.

Il ne reste plus un seul billet pour cette première confrontation et le tout New York s’est déplacé dans la toute nouvelle arène inaugurée quelque mois plutôt. En fonction des circonstances, la station radio WEAF décide de retransmettre l’intégralité des World Séries sur une partie du territoire. C’est une première, car il y a très peu de tentatives de retransmissions d’évènement sportif à la radio, WEAF confie le micro à Graham McNamee…

McNamee muni de toute son équipe de techniciens prend place dans les travées du Yankees Stadium et du Polo Grounds. McNamee narre la totalité des six rencontres disputées sur une semaine. McNamee n’est pas un fin connaisseur du jeu, mais il en saisit les grandes lignes. Il se focalise sur ce qui se passe et décrit avec minutie les performances et humeurs de chaque joueur, avec sa voix de baryton, McNamee vient de rentrer dans l’histoire…

Graham McNamee né en 1888 à Washington DC, passe son enfance dans l’État du Minnesota dans la cité de St Paul. Le jeune McNamee laisse entrevoir durant son adolescence des dispositions en matière de vocalise, il se rêve en chanteur d’opéra.

Adulte, il rejoint New York, mais il ne réussit pas à percer dans le monde de l’opéra, muni de sa voix, il se tourne vers le journalisme et un tout nouvel instrument qui est en train de révolutionner le monde, la radio. McNamee intègre la station WEAF qui devient peu de temps après la National Broadcasting Company – NBC.

 

 

McNamee couvre une multitude d’événements sportifs dont les matches de boxe qui oppose Jack Dempsey à Gene Tunney. Les plus grandes rencontres universitaires en football, les JO à Los Angeles, les World séries durant douze années et du fait de sa voix apprécié du grand public, McNamee apporte une touche singulière à tous ses manifestations sportives dont certains sont rentrés depuis, dans la légende…

En fonction de sa popularité, les dirigeants de NBC confient à McNamee le soin de couvrir des spectacles divers. Congrès politiques, l’arrivée de Charles Lindbergh à New York après sa traversée de l’atlantique, McNamee présente des émissions quotidiennes sur NBC en soirée et interview les vedettes du show-business…   

Après plusieurs années d’activités derrière son micro, McNamee devient bien plus qu’une une référence dans son domaine. Vers la fin des années trente, il se met en retrait, mais il continue ses talk-show périodiques sur NBC.

McNamee décède en 1942 à cause d’une infection, il était âgé de cinquante-trois ans. Sa disparition attriste une grande partie de l’Amérique.  « C’est Graham McNamee qui vous parle. Bonne nuit à tous ».  McNamee avait quelque chose de rassurant pour bien des Américains, il était rentré dans tous les foyers, ses prises d’antenne étaient attendues par des millions d’Américains, il faisait partie de leur vie…