Charles Conlon

New York, Hilltop Park 1910. Les New York Highlanders qui ne sont pas encore les Yankees reçoivent les Detroit Tigers. Les gradins sont remplis, les New-Yorkais amateurs de Baseball sont excités à l’idée de voir leurs favoris en découdre face à la formation de Detroit et ses joueurs vedettes dont l’incontournable Ty Cobb.

Charles Conlon, photographe pour le journal The Sporting News, s’installe avec son matériel en retrait de la position des batteurs. Charles Conlon est un professionnel réputé qui réalise des centaines de clichés depuis quelques années pour le compte de son employeur. Alors que la rencontre se déroule, Conlon prend quelques clichés, puis il se glisse à proximité de la troisième base. Alors qu’il règle son appareil, Ty Cobb s’arrache de sa deuxième base et file vers la troisième base, il plonge avec rage et devance le troisième base des Highlanders, Jimmy Austin. Conlon saisit l’instant, le cliché devient avec le temps, un des plus importants jamais réalisés dans l’histoire du sport.

Charles Martin Conlon vient au monde à Albany dans l’État de New York en 1868, il passe toute son enfance et adolescence à Troy, une localité voisine d’Albany. Adulte, Conlon travaille pour un journal, il s’occupe du courrier des lecteurs, puis bifurque vers la photographie. John Forster qui a fondé le Spalding Base Ball Guide annuel, remarque les clichés de Conlon, il le contacte et l’invite à prendre des photos des joueurs de la Major League pour les besoins de sa publication. En fonction de la qualité de ses photos, Conlon intègre The Sporting News. Charles Conlon travaille avec tous les joueurs, c’est avec Christy Mathewson, lanceur vedette des New York Giants, qu’il acquiert une certaine renommée.

Les clichés de Conlon sont reconnaissables, aucun autre photographe n’est capable de saisir la nature profonde des joueurs, il en ressort un style inimitable. La série de portraits consacrée aux joueurs des Philadelphia Athletics  des années 1910 et aux New York Yankees de 1927, vainqueurs des World Series font partie de la mythologie du sport américain.

Charles Conlon cesse son activité durant les années trente, il est confronté à un problème d’envergure, il ne peut garder l’ensemble des plaquettes dans sa maison de Troy. Ne trouvant aucune aide, Université et bibliothèque, il détruit d’après les recherches faites par des spécialistes de la question, entre 20 et 22 000 négatifs.

Charles Conlon meurt en 1945 après sa femme. Charles Conlon n’avait pas d’enfant et aucune famille proche, ce qui reste de son travail est réuni par les gens du Sporting News. En 2010, John Rogers, un homme d’affaires rachète l’ensemble des 7 462 négatifs. Quelque temps plus tard, Rogers est arrêté pour fraude. En 2015, un juge de l’Arkansas ordonne la vente de la collection Conlon. Les 7 462 négatifs sont acquis pour la somme de 1 792 500 de dollars par Héritage Auctions.

New York, Hilltop Park 1912. Charles Conlon immortalise Ty Cobb dans une scène de jeu.